Michel Picard

Votre député de


Montarville

Michel Picard

Votre député de


Montarville

Menu

Déclaration sur la réforme électorale

Je remercie les électeurs de la circonscription de Montarville pour leur rigueur et l’intérêt qu’ils portent à la politique canadienne, plus particulièrement en matière de réforme électorale. Suite à la décision du gouvernement de ne pas aller de l’aller de l’avant avec cette initiative, permettez-moi de vous soumettre quelques éléments d’informations additionnels qui, je l’espère, vous aiderons à mieux comprendre les circonstances qui ont mené à ce résultat.

L’intention du Parti Libéral de revoir notre système électoral traduit notre intention toujours bien réelle d’offrir aux canadiens un processus électoral qui représente les valeurs démocratiques modernes de la population. L’intérêt bien concret des Canadiens sur cette question s’est traduit par une participation importante aux diverses consultations populaires. Les canadiens se sont prononcés en soumettant une quantité importante de recommandations.

Le résultat des divers moyens de consultations que le gouvernement a utilisés pour obtenir le pouls de ses citoyens et citoyennes nous a permis de constater une intention généralisée de revoir le système électoral. Toutefois, l’absence de consensus montre aussi jusqu’à quel point les positions sont divisées.  Cette divergence d’opinion se retrouve aussi dans les conclusions du rapport du comité multipartis qui ne peuvent établir une tendance vers un ou l’autre des modes de scrutin à l’étude.

La force de la démocratie canadienne repose, notamment, sur la qualité de son mode de scrutin et, à la lumière des résultats des nombreuses consultations, il apparait risqué de changer l’actuel mode de scrutin par un autre qui, lui aussi, ne semble pas obtenir l’assentiment populaire. La voix de chaque canadienne à travers sont vote est trop importante pour la compromettre par la mise en place d’un système électoral controversé.

La voix de chaque canadienne s’exprime par le truchement d’un vote démocratique est trop importante pour se retrouver dans un système incertain et ne faisant pas l’objet d’une approbation générale. Dans l’incertitude, il convient de s’arrêter et de prendre du recul sur l’approche souhaitée. C’est une réaction responsable de ne pas mettre le droit fondamental des canadiens plus à risque en prenant des décisions trop rapides.

Soyez assurés que notre dévouement à l’amélioration de nos institutions démocratiques est constant. L’instauration de nouvelles politiques, notamment en matière de nomination politique basée sur le mérite n’est qu’un seul exemple de notre détermination à maintenir une gouvernance fondée sur la transparence. Je vous invite à continuer à m’écrire et partager vos critiques constructives, vos préoccupations et vos demandes dans le but de construire, ensemble, un pays qui vous ressemble.

Respectueusement.

-Michel Picard, Député de Montarville